Biographie

 

Biographie :

Natif de Paris et résidant aujourd’hui à Avignon, Lionel Le Jeune, artiste pluridisciplinaire se distingue par l’expressivité de ses sculptures, ses compositions à l’huile dépeignant l’anonymat du monde urbain ou bien ses célèbres portraits de soldats. Un travail remarquable à plusieurs titres.
D’une part, ses peintures -où se laisse discerner la sûreté du métier- D’autre part, cette démarche, trouvant dans l’huile sur toile, l’encre et aquarelle ses techniques et ses supports de prédilection, et qui prolonge des genres picturaux traditionnels (nus, natures mortes, portraits, paysages urbains ou scènes de genre) en propose, néanmoins, une approche puissamment originale. Le Jeune, en effet, ne peut se résoudre au labeur besogneux du copiste. Personnalité artistique affirmée, il affiche de hautes ambitions plastiques. Il cherche en effet à cerner, derrière les apparences mouvantes du monde sensible, la permanence d’un ordre intelligible ; faisant ainsi songer à 
Edward HopperDe ChiricoGiacometti ou Balthus, ses bien-aimés prédécesseurs. Tout comme eux, sur la base d’une culture classique constituée par la fréquentation assidue des musées, il élabore son propre langage pictural pour élever, à son tour, notre univers quotidien à la dignité esthétique. En cela, les scènes de genre urbaines qu’il dépeint disent assez la cohérence de sa démarche et la réussite de son entreprise. Dessinateur chevronné, Le Jeune se plaît aux compositions rigoureuses, décrivant des habitats collectifs aux pieds desquels se rassemblent passants et marginaux. Puis figeant ses protagonistes dans des attitudes a priori anodines, Le Jeune leur confère une présence dès lors énigmatique. La solitude de chaque être que jamais un échange de regards ne parvient à rompre, renforce encore cette atmosphère méditative. De notre univers urbain où le trivial semble le disputer au laid et au futile.. le peintre extrait ce qui nourrira sa vision d’un monde intemporel et esthétique. Ainsi ses portraits de combattants des guerres modernes dont l’expressivité bouleversante lutte avec le temps et l’histoire. Héritier de cette tradition picturale classique qu’il admire tant, Le Jeune la prolonge de son talent singulier, pour porter sur son environnement le regard aiguisé de qui parvient à dépasser le domaine des apparences. Ses peintures et sculptures sont présentes dans de nombreuses collections en Europe et dans le monde.


Artiste autodidacte, Lionel Le Jeune a rejoint une remarquable maîtrise de la technique picturale tout en s’exprimant dans un langage original, grâce aussi à l’étude de l’histoire de l’art, aucunement insensible à la leçon des maîtres, les Primitifs italiens en particulier.
Traitant ex professo les genres traditionnels de la peinture, Le Jeune nous frappe, en outre, à travers son style et l’harmonieux mélange de ses couleurs.
Telles les ombres qui se promènent dans les scènes urbaines, les éléments de ses natures mortes sont autant de personnages figés au milieu d’une action, comme pour une photo de famille. Avec un résultat étonnant : les natures mortes nous apparaissent comme des scènes de vie.
Fort d’une sensibilité et d’un regard qui lui permettent de capturer des instant parfois ordinaires en les rendant uniques, Le Jeune, avec ses oeuvres, laisse le spectateur difficilement insensible : ses scènes de vie nous émeuvent, nous mettent mal à l’aise, nous capturent avec leur perceptible fond de tristesse qui ne naît pas de l’isolement des personnages mais de leur solitude.
L’action reste intemporelle et aux questions relatives aux protagonistes de ses toiles : « D’où viennent-ils ? Où iront-ils une fois sortis de la scène ? » Une réponse s’impose : « Nulle part sans doute ». L’action durant le temps d’un regard, elle ne se situe ni dans le passé, ni dans le présent, ni moins dans le futur, mais dans le monde imaginaire qu’il a créé.
A. M                   Conservateur des Biens Culturels

Expositions Lionel Le Jeune   Articles - Illsutrations

Expositions :

Oct 2014 : 10 years Florilège – Galerie Reynaud – Baillargues

Jul-Aug 2013 : Contemporary art 2nd – Port-la-Nouvelle

April 2012 : Carpignano Salentino Italy (Guest)

Jan-march  2012 : Anagènes – Les Angles (Personal)

December 2011 : Museo Provinciale Lecce – Italy September 2011 : Artnîm – Nîmes

August 2011 : Chromatiko – Exhibition – L’Isle sur la Sorgue

May  2011 : 32nd Art Show Pont Saint Esprit

March 2011 : 43rd Painting prize – Carry le Rouet

September 2010 : Art Show – Cavalaire sur Mer

March 2010 : Centre Julien – Marseille (Personal)

December 2009 – Espace A. Camus – Bron (Personal)

October 2009 : Florilège – Baillargues

April 2009 : Les Folles Saisons -Toulouse (Personal exhibition)

March 2009 : 41th Painting prize – Carry le Rouet

January 2009 : Prince’s House – Orange

December 2008 : Christmas Art Show – Saint Chamas

October 2008 : Autumn Art show – La Grande Motte

September 2008 : 11th Painting Prize at Gallery Phocéa – Marseille

August 2008 : 35th International Painting Prize at Lavandou

May 2008 : 47th Mediterranean Art Show – Port de Bouc

2008 : Art 152 Gallery exhibititon – 152 rue de Paradis – Marseille

May 2007: 1st Contemporary Art Show – Château de Vintimille – Le Luc (Guest)

April 2007: 5th Contemporary Art Show – Corum de Montpellier

March 2007 : Printemps des Arts Urbains (Street Arts) – Montfavet – Avignon (Guest)

February 2007: 12th Bol d’Art – Le Lavandou (Guest)

May 2006 : 23rd Rendez-vous des jeunes plasticiens – La Garde (Guest)

April 2006 : 19th Grands Prix D.Jacobs – La Garde March 2006 : Chartres Art Show

March 2006 : Trèbes Art Show February 2006 : Chapelle St Michel – City Hall of Avignon (Personal exhibition)

October 2005 : 11th Parcours de l’art – Avignon and Châteaurenard

August 2005 : 32nd International Painting Prize at Lavandou

June 2004 : Art Gallery The Apparences

February 2004 -April 2005 : personnel Exhibition at the County Council of Puy de Dôme (personal exhibition)

 

Illustrations : 

Couverture et illustrations Reccueil poésie A. MAcchia  » Di rime e versi ho costruito un ponte » Manni Editori

18e cahiers de Poésie – Editions J.Ouaknine

Couverture du roman de François Celier – Pieds nus dans les étoiles – France Europe Éditions

Couverture du roman d’Ana Planelles – La Pucelle et la putain – France Europe Éditions

Publication paragraphe 2. Le style – permanence individuelle et héritage collectif… (R. Bucaille – cahiers de création plastique du Puy-de-Dôme, n° 8- 2007 )

 

Prix :

2009 – Prize – Carry-Le-Rouet
2008 – 1st Prize category  » Still live » Gallery Phocéa – Marseille
2006 – Silver medal at Trèbes Art Show
2006 – Nominated for the 23rd rendez-vous des jeunes plasticiens
2005 – 32nd Prix International de Peinture de la ville du Lavandou
A medal for creation (3rd place)